Les questions au prof Bitar

 1. Les Celtics sont compétitifs avec un alignement un peu anonyme. Ils pourraient ajouter un joueur d'impact sans que ça leur coûte un seul joueur. Est-ce que le choix des Nets va changer de mains avant la date limite des transactions?

Pour gagner un championnat, il faut au minimum avoir une vedette. Si on regarde l'historique des champions de la NBA, toutes les équipes sauf pour quelques exceptions (notamment les Pistions de 2004) avaient au minimum 1 joueur qui est maintenant ou qui va devenir un membre du Temple de la Renommée.

Pour acquérir cette vedette, les équipes peuvent emprunter 3 chemins. Soit la repêcher, l'obtenir dans une transaction ou acheter ses services sur le marché des joueurs autonomes. Les Celtics sont bien placés pour deux de ces options.

Grâce à l'échange de Paul Pierce et Kevin Garnett aux Nets de Brooklyn, les Celtics ont obtenu un choix de repêchage non protégé pour le repêchage de  2016. Vu que les Nets sont parmi les pires équipes de la ligue, ce choix essentiellement peut être pour un des 5 meilleurs joueurs du repêchage (nous pourrons revisiter l'absurdité de cet échange une autre fois).

Les celtics peuvent aussi décider d'échanger ce choix pour une vedette déjà établie dans la ligue. Le nom de Demarcus Cousins circule beaucoup comme candidat potentiel. Mais les Kings auraient intérêt à garder Boogie et tenter de construire leur équipe autour de lui plutôt que de l'échanger et recommencer avec des jeunes.

De plus, les joueurs éligibles au repêchage 2016 sont d'un calibre moins élevé que les année précédentes. Je ne pense pas que les Celtics vont réussir à échanger ce choix pour la vedette qu'ils recherchent.

Bien que Boston va tout essayer pour acquérir un joueur comme Boogie, je pense que le choix des Nets restera avec Boston.

 

2. Est-ce que Byron Scott est tombé sur la tête? Si non, pourquoi est-ce qu'il refuse de faire jouer D'Angelo Russell?

Pas du tout. L'entraîneur des Lakers est de la vieille école. Il croit qu'un joueur doit gagner sont temps de jeu en faisant ce que l'entraîneur lui demande. Si d'autres joueurs gagnent plus de temps de jeu par leur performance sur le terrain, alors il va les récompenser.

Je ne pense pas que c'est une situation où Russell joue mal. C'est une recrue qui fait des erreurs comme n'importe quelle autre. Russell est partant pour l'équipe. Mais les Lakers ont beaucoup de bouches à nourrir. Lou Williams, Nick Young, Jordan Clarkson, Kobe Bryant sont tous des ailliers qui ont besoin de temps sur le terrain, et qui méritent leurs touches de balle car ils jouent mieux que Russell.

En plus, contrairement à d'autres équipes comme les Sixers, les Lakers ne sont pas en mode reconstruction complète. C'est impossible de vendre des billets au prix demandé par les Lakers et présenter une équipe qui n'est pas compétitive à chaque soir, pour permettre le développement des jeunes. Les Sixers le font, et cela se reflète dans le prix aux guichets. Les Lakers eux doivent au moins démontrer l'intention de gagner le match, même si c'est au détriment du développement de Russell.

Scott est bien conscient que le temps de jeu restreint de Russell ne plait pas à tout le monde. Mais il doit faire son travail comme bon lui semble, à sa manière, répondre aux attentes de la direction et présenter aux fans une équipe qui essaie de gagner tous les soirs. Pas facile comme tâche.

3. Les Spurs ont une fiche de 9-2. Ils n'ont pas encore perdu chez eux. Est-ce qu'on peut dire que la greffe de LaMarcus Aldridge est réussie?

San Antonio est une franchise modèle pour plusieurs raisons. Mais l'une d'elle c'est qu'il ne se prend pas de décision intempestive chez les Spurs. Je me rappelle de l'expérience George Hill lorsqu'il a été repêché par San Antonio. Ses premiers match dans la ligue d'été étaient atroces. Il aurait eu de la difficulté à lancer le ballon dans l'océan. Il a terminé sa première saison avec les Spurs avec des moyennes de 5.7 pts, 2 ast et 2 reb par match. Loin d'être des chiffres d'un futur partant dans la NBA. Mais les Spurs ont été patient, ont développé le potentiel qu'ils ont vu en lui, et par la suite l'ont échangé pour un futur joueur défensif de l'année, Kawhi Leonard.

Ce que je tente de démontrer c'est que les spurs sont toujours 2 ou 3 mouvement en avance sur les autres.

LaMarcus a été amené à San Antonio pour gagner un titre cette année. Nous sommes encore tres loin des séries et même de déterminer si les Spurs seront parmi les concurrents au titre. Par contre, ils sont définitivement partis du bon pieds. Ils ont réussi a intégrer LaMarcus passablement. Par contre, son taux d'utilisation en attaque est à son niveau le plus bas depuis son année recrue. Donc, il reste encore de la place à l'amélioration.

De plus, LaMarcus a été aussi ete amener a San Antonio pour prendre le flambeau de Tim Duncan lorsque celui-ci prendra sa retraite. Duncan lui même était dans la situation de LaMarcus lorsqu'il a pris la torche de L'Amiral David Robinson. Donc, Tim a de l'expérience et pourra sans doute rendre ce processus confortable pour tous les partis. Mais une chose que beaucoup de partisans ignorent, c'est que Tim Duncan est parmi les joueurs les plus compétitifs dans la ligue. Il peut paraitre humble et surtout calme en public, mais derrière le rideau se cache un athlète féroce et qui désire gagner en tout temps. En fait, tu ne devient pas un des meilleurs joueurs dans l'histoire de la NBA sans le désire de devenir ce joueur. Ça n'arrive pas par accident. Alors, Tim devra se rappeler de ses premières année et trouver le juste milieu entre passer la torche, et continuer son ascendance dans les livres de records du basketball.