La saga DeAndre Jordan

 PHOTO TIRÉE D'INSTAGRAM Chris Paul a envoyé tard hier soir cette image de lui avec DeAndre Jordan, avec une citation d'Edgar Allan Poe: "Ne croyez que la moitié de ce que vous voyez, et rien de ce que vous entendez."

PHOTO TIRÉE D'INSTAGRAM Chris Paul a envoyé tard hier soir cette image de lui avec DeAndre Jordan, avec une citation d'Edgar Allan Poe: "Ne croyez que la moitié de ce que vous voyez, et rien de ce que vous entendez."

Simon Cremer

On s'amuse tout le temps avec la NBA, même un 8 juillet!

DeAndre Jordan semblait se diriger tout droit vers les Mavericks de Dallas il n'y a que quelques jours. Il va finalement rester avec les Clippers de Los Angeles, même si, paraît-il, il trouvait qu'il ne recevait pas assez de high fives

Pour DJ, un déménagement au Texas, l'État où il a grandi, était logique. Le propriétaire des Mavericks, Mark Cuban, n'a jamais peur de prendre un gros risque, comme il l'a fait le printemps dernier avec Rajon Rondo. Pour les Clippers, l'entente annoncé était une très, très mauvaise nouvelle. Sans centre de premier plan, leur place en séries serait compromise dans une conférence de l'Ouest sans pitié.

Heureusement pour Chris Paul et compagnie, les contrats des joueurs autonomes ne peuvent être signés officiellement que le 9 juillet. C'était le moment d'envoyer la cavalerie. 

 PHOTO TIRÉE DE TWITTER Chris Paul, troisième à partir de la droite, avec l'actrice Gabrielle Union et Dwyane Wade et LeBron James, qui ne sont qu'acteurs à temps partiel. 

PHOTO TIRÉE DE TWITTER Chris Paul, troisième à partir de la droite, avec l'actrice Gabrielle Union et Dwyane Wade et LeBron James, qui ne sont qu'acteurs à temps partiel. 

Une série d'émoji annonçait que l'état-major des Clippers – y compris ceux qui étaient en vacances comme Chris Paul – ont migré vers le Texas pour aller convaincre DeAndre de rester avec eux. 

Le comble de la soirée est venu en deux temps. D'abord, toute la bande s'est barricadée chez DeAndre, selon ESPN, pour attendre minuit et une et la levée du moratoire. Et quelques heures plus tard, Mark Cuban patrouillait Dallas, soit  à la recherche d'un membre de la famille Jordan voulant bien lui montrer où son ex-futur-joueur réside, soit annonçant à son équipe que les Mavericks n'auraient pas réussi à recruter le joueur des Clippers.

Pour couronner le tout, selon le très savant Adrian Wojnarowski de Yahoo, les joueurs ont parlé un bref moment à huis clos, puis ont... joué aux cartes. 

Du délire à l'état pur.

Les limites de la convention collective, surtout le salaire maximum, et la nature du marché font en sorte que les équipes doivent offrir autre chose que de l'argent aux joueurs autonomes qu'elles convoitent. À Dallas, DeAndre Jordan était destiné à devenir une option principale en attaque. Les Mavericks lui auraient promis plus de touches en attaque, ce qu'il déplorait à Los Angeles. Mais sans la présence d'un meneur de jeu établi, et avec un Dirk Nowitzki qui ne rajeunit pas, même l'ajout de Jordan et Wesley Matthews ne donnait pas vraiment les armes nécessaires aux Mavs pour rivaliser avec les toutes grosses pointures de l'Ouest comme San Antonio et Golden State. En restant à Los Angeles, DeAndre Jordan et les Clippers, du moins en apparence, sont plus près d'un titre qu'ils ne le seraient séparés l'un des autres. 

Luis Scola à Toronto, Joel Anthony à Detroit

 PHOTO TIRÉE DE TWITTER Avant de signer avec les Raptors, Luis Scola était avec les Pacers de l'Indiana.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER Avant de signer avec les Raptors, Luis Scola était avec les Pacers de l'Indiana.

Dans les minutes qui ont précédé l'annonce officiel du retour de DeAndre Jordan, Luis Scola a choisi Twitter pour annoncer à tout le monde son arrivée à Toronto. Le vétéran argentin amènera un flair offensif à la position d'ailier fort, avec un contrat très raisonnable d'un an et trois millions. Il devrait être présenté jeudi matin par les Raptors, avec le garde canadien Cory Joseph et DeMarre Carroll. L'Ambassadeur global de la marque des Raptors Drake sera peut-être là aussi. On ne sait jamais. Il n'a pas de concert avant le 2 août. 

Le Montréalais Joel Anthony, de son côté, restera avec les Pistons de Detroit. Le centre y avait été échangé par les Celtics de Boston. Il sera derrière Andre Drummond et Aron Baynes dans la rotation des Pistons, mais amène de l'expérience à une équipe à la recherche de succès.